Les performances de l’isolation extérieur sous bardage dans le cadre d’une rénovation

Vous souhaitez rénover un bâtiment et lui apporter une isolation supérieure ? La technique de l’isolation sous bardage est très intéressante, car elle permet tout d’abord d’isoler n’importe quel type de bâtiment. On peut en effet l’employer sur du neuf tout comme en rénovation par exemple, sans contrainte particulière. Même les parois qui ne sont pas planes et qui ne sont pas pourvues d’un enduit très solide pourront bénéficier de cette solution. Quelque soit l’état de la façade, tant qu’elle reste viable bien sûr, on pourra procéder à une isolation thermique par l’extérieur sous bardage, et on pourra donc bénéficier de tous ses bienfaits.

De plus, il s’agit d’une méthode esthétique, parfaite pour un bâtiment qui a besoin d’être rénové et dont la façade est un peu défraîchie par le temps et par les intempéries. Ainsi, c’est une solution à privilégier, d’autant plus que les performances thermiques sont très intéressantes. On ne tiendra en revanche pas compte des données relatives au matériau de base de la paroi. Les performances thermiques observées et rapportées ne tiennent pas compte de ce critère.

Avec deux matériaux différents

 

weber ite

En général, on emploie deux matériaux différents pour réaliser une ITE sous bardage, que ce soit dans du neuf ou en rénovation. D’un côté, on peut employer de la laine de verre 35, de l’autre, de la laine de verre 32, chacune présentées en rouleau. Les performances de la 32 seront supérieures à la 35. Tout va se jouer en matière d’épaisseur d’isolant employé, il faudra arriver à une certaine valeur pour avoir droit au crédit d’impôt développement durable en termes de résistance thermique, en dépassant les 3,7. Pour y parvenir, il faudra faire varier les épaisseurs des isolants donc.

Comment obtenir la bonne performance thermique ?

Sachant que le crédit d’impôt est une aide financière très intéressante pour réaliser ce type de travaux, il faudra choisir la bonne épaisseur d’isolant afin que les performances thermiques soient suffisamment importantes pour y avoir droit. Dans le cas de la laine de verre 35, il sera nécessaire d’opter pour une épaisseur d’au moins 140 mm pour y avoir droit, avec une résistance thermique de 4. Pour la laine de verre 32, on pourra aller jusqu’à 120 mm d’isolant, ce qui donnera une performance thermique de 3,75 en termes de résistance.

Actualités isolation extérieur, normes ...